Partager:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Les fans sont sous le choc après la mort d’un personnage historique à la fin de la première partie de la saison 5 de La Casa de Papel. Réactions à chaud.

Après Oslo, Berlin, Moscou et Nairobi, la faucheuse a encore frappé dans la saison 5 de La Casa de Papel. Dans la première partie que certains trouveront décevante, qui ne compte que cinq épisodes, un personnage historique meurt. Et pas des moindres. Attention, la suite de cet article contient des spoilers sur la première partie de saison 5. Après s’être fait tirer dessus par Gandia, Tokyo refuse de capituler et se fait exploser avec la grenade qu’elle tient dans la main. Elle se sacrifie donc pour sauver ses coéquipier. « C’est une fin très symbolique », a expliqué Úrsula Corberó. Mais cette fin n’est pas vraiment du goût des fans de La Casa de Papel, qui ont commencé à commenter en masse la mort de Tokyo sur les réseaux sociaux.

« Repose en paix Tokyo »

« Ils ont buté ma Tokyo. Ils ont fumé Tokyo. Je suis dégoûté, pas Tokyo elle ne méritait pas de mourrir comme ça, comme une merde », « Donc là Tokyo est morte et il va quand même y avoir un volume 2. J’ai envie de tout casser. Sans elle, ça sera horrible. Repose en paix Tokyo. « Oslo, Berlin, Moscou, Nairobi, Tokyo. Le volume 2 va se passer comment s’il n’y a plus personne ? », « Par contre, je n »accepte pas cette fin » ..…ont écrit les internautes sur Twitter.

Les fans de La Casa de Papel refusent de regarder la partie 2 de la saison 5 après la mort de Tokyo

Et les fans de La Casa de Papel qui ont aussi commenté le premier épisode menacent même de ne pas regarder la deuxième partie, dont la diffusion est prévue le 3 décembre prochain. « Purée, je suis sous le choc. Le volume 2, il ne faut pas compter sur moi », « C’est quoi cette fin !!! Sans Tokyo, la série n’a plus aucune saveur », « Donc là, Tokyo est morte ??????!!! Je ne vais même pas regarder la partie 2″, peut-on lire parmi les premières réactions à la mort de Tokyo. De son côté, Úrsula Corberó a expliqué : « C’est une fin très symbolique pour Tokyo. (…) Cela fait des mois que je dois me faire à l’idée que c’est fini mais c’est difficile. C’est difficile à intégrer tout simplement ».

Partager:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *